BedZED, den første ecovillage


Del denne artikel med dine venner:

BedZED: Den første øko-landsby er født



I England har initiativtagere til bæredygtig udvikling for første gang oprettet en pilot økologisk landsby uden brug af fossile brændstoffer og uden frigivelse af CO2. En spændende oplevelse, som fra Schweiz til Sydafrika allerede er eksporteret. I Frankrig, under WWF's fremskridt, bør HLM-programmer følge denne model.

På et tidspunkt når vi i Frankrig opmærksom på flere og flere lokalsamfund i forhold til klimaforandringer, viser et pilotforsøg i Storbritannien, at det er muligt at gennemføre bæredygtig udvikling i omfanget af en by. . I 2000 blev en økologisk landsby, herunder 82 boliger og 2 300 m2 kontorer og butikker, etableret i den sydlige forstæder i London, i Sutton.
Surnommé Bedzed (pour Beddington Zero Energy Development), cet éco-village, unique en son genre, veut démontrer que » l’habitat peut être pensé et construit sans dégrader l’environnement. » Pour atteindre cet objectif, les concepteurs de Bedzed semble avoir réalisé une gigantesque analyse de cycle de vie (ACV), qui consiste à évaluer l’impact environnemental de la vie d’un produit, depuis sa réalisation jusqu’à sa mise au rebut… ou recyclage. Mais si habituellement, on établit le bilan d’un pneu ou d’une télévision, dans le cas de BedZED, c’est toute la vie d’un village (construction des logements, besoins en ressources énergétiques, déplacements, activités professionnelles, vie sociale, gestion des déchets…) dont l’impact environnemental, économique et social a été pensé et évalué. Pour aboutir à l’éco-conception de ce lieu de vie d’un nouveau genre.

Økologisk fodspor reduceret med halvdelen!

Det første bæredygtighedsprincippet, der anvendes til BedZED, er det primære netværk: udnyttelse af lokale ressourcer, genanvendelse og genanvendelse (begrænset transport, styrket lokal økonomisk udvikling og forbevaret kulturel identitet). Her kommer 90% af materialer fra mindre end 50 km runde (certificeret træ) og bliver ofte genbrugt (gamle jernbaneskinner ...). Husets design tænkes med hensyn til energieffektivitet og livskvalitet: forstærket isolering, maksimal sollys, terrasser og have, ventilationssystem med varmegenvinding ... Brug af vedvarende energi og optimering af naturressourcer gør BedZED-projektet er et godt eksempel på den reelle værdi af ressourceanvendelse: genvinding af regnvand til toiletter, elektrisk og termisk energi fra biomasse (genvundet træ), genvundet varme og fotovoltaiske paneler placeret på facaderne. Denne producerede el gør det muligt at genoplade 100% af de elbiler, der stilles til rådighed for indbyggerne.
Forskydningerne reduceres, da der foreslås arbejdspladser, er der oprettet lokale butikker, og der findes et leveringssystem for friske råvarer fra regionen.
I sidste ende gør denne rationalisering det muligt for BedZED at reducere det økologiske fodaftryk med 50%. For at give en størrelsesorden sammenlignet med konventionelle boliger reduceres opvarmningen med 90%, det samlede energiforbrug af 70% og mængden af ​​75% affald.

Habitat durable » facile, abordable et attractif »

BedZED a été conçu par la Fondation Peabody, la plus importante organisation caritative de Londres consacrée à l’habitat, en collaboration avec le Groupe de développement BioRegional, groupe environnementaliste très actif et l’architecte Bill Dunster, réputé pour son intérêt dans les maisons solaires. Un trio aux desseins à la fois simples et ambitieux, comme l’expliquent Jean-Paul Jeanrenaud, du WWF international, association ayant soutenu le projet dès le départ, et Pooran Desai, directeur de BioRegional : » (…) Faire du concept de durabilité quelque chose de facile, d’attractif et de moins cher. L’objectif global était de permettre aux gens de vivre d’une manière durable dans une empreinte écologique de deux hectares, soit l’espace environnemental moyen disponible par personne dans le monde. Et ce, sans pour autant sacrifier le confort et les avantages liés à un style de vie moderne et mobile. »
Un pari gagné semble t-il, car BedZED n’est pas réservé à une élite » bobo » ou à des militants extrémistes. Plus de la moitié des logements ont été réservés par la Fondation Peabody pour des familles à faibles revenus, et les habitations ont été vendues à un prix égalant ceux du marché traditionnel, le surcoût de certaines installations étant comblées par les revenus fournis par les activités de commerces et de bureaux développés dans BedZED. Le confort moderne n’est pas sacrifié, baignoire et non douche dans les salles de bain, four et cuisinières électriques, machine à laver individuelle… Le village est par ailleurs doté de lieux de vie communautaires : centre de santé, club sportif, terrain de jeux, garderie, cafés, restaurants…

De nye WWF landsbyer

BedZED a été primé en juillet 2000 par l’Institut Royal des Bâtisseurs et des Architectes (IRCA) et va servir d’inspiration au programme de logement prévu par le gouvernement anglais (1 million de logements sur 10 ans !). L’Afrique du Sud, la Chine ou encore le Portugal nouent des partenariats pour des programmes de construction. » L’ensemble des régions anglaises s’est engagé dans un calcul de leur empreinte écologique et la construction de scénario macro, et un réseau mondial est en train de se constituer pour mettre en place des sites pionniers vivant selon les principes de durabilité démontrés à BedZED », se félicite Thanh Nguiem, membre bénévole de la direction générale du WWF, à l’origine d’une structure franco-britannique pour importer l’approche de BedZED dans l’Hexagone. En France, le WWF, très enthousiaste, se réjouit déjà de programmes de réhabilitation et de construction d’HLM selon les critères durables de BedZED, en partenariat avec des entreprises (Caisse d’épargne, Nature & Découvertes…) et de grandes villes intéressées (Nantes, Lyon, Lille….)

Kilde: novethic.fr


kommentarer Facebook

Skriv en kommentar

Din e-mail-adresse vil ikke blive offentliggjort. Påkrævede felter er markeret med *