Runaway af global opvarmning


Del denne artikel med dine venner:

Rapport udsendt på 13h nyhedsscanning af France2 30 November 2005.

Nøgleord: global opvarmning, konsekvens, jordbund, miljø, løb

Rapporten fremkalder den forstyrrende frigivelse af CO2 med tørvemøller. Faktisk; en undersøgelse viste, at jorden i øjeblikket udgav dobbelt så meget CO2 som 25 år siden. Med andre ord: jorden absorberer to gange mindre.

Dette er en direkte konsekvens af global opvarmning og dermed accelerationen af ​​nedbrydning af planter, der afviser enten CO2 eller, værre, methan.

Estimatet for Storbritannien af ​​mængden af ​​overskydende CO2 frigivet er af størrelsesordenen 8%.



Ce phénomène constitue un « emballement de l’effet de serre » au même titre que la libération des methanhydrater contenus dans le permafrost ou les océans.

Downloader videoen

Annexe : calcul d’estimation de la masse de CO2 correspondant à ces 8%.

Nous nous basons sur les chiffres de 2001 de consommation du pétrole et du gaz de la Grande Bretagne, soit :
1) 1,71 Millions de barils/jour pour le pétrole. Ils rejetteront sur une année environ 250 Milliards de kg de CO2.

2) 92,85 Milliards de Nm3 de gaz naturel qui rejetteront environ 1,87*92,85= 174 Milliard de kg de CO2.

Evidement toute la consommation de pétrole n’est pas utilisée en combustion mais la part des autres énergies non renouvelables ( charbon essentiellement ) compense sans doute cette approximation.

Il vient des rejets de 424 Millions de tonnes de CO2 pour une année. Les 8% correspondent donc à 34 Millions de tonnes de CO2.

Inversement cette quantité de CO2 correspond à une consommation « virtuelle » de 13,6 Millions de tonnes de pétrole soient 85 Millions de barils soit l’équivalent de 13% de consommation pétrolière en plus pour la Grande Bretagne.

Conclusion : Devant de tels phénomène d’agravation du phénomène de réchauffement, on peut légitimement se poser la question suivante « Comment imaginer pouvoir satisfaire aux exigeances du protocole de Kyoto ? » et, corrolaire, comment effectuer des estimations des rejets en CO2 fiables ?



kommentarer Facebook

Skriv en kommentar

Din e-mail-adresse vil ikke blive offentliggjort. Påkrævede felter er markeret med *