retour Rul ned Stands Automatisk tilstand

Hydraulik, vindmøller, geotermisk energi, marine energier, biogas ...Aktiv Bearing Turbine

Fornyelige energier undtagen sol el eller termisk (se dedikeret underfora nedenfor): vindmøller, marine energier, vandkraft og vandkraft, biomasse, biogas, dyb geotermisk energi ...
normandajc
Jeg lærer økonomi
Jeg lærer økonomi
stillinger: 10
registrering: 27/07/15, 07:40
Kontakt :

Aktiv Bearing Turbine

Besked non lutakket være normandajc » 28/07/15, 07:45

Hej,

store vindmøller skal bremses eller standses, når vinden bliver for stærk. Ikke fordi de producerer for meget, men fordi de er under enorm stress, der kan bryde deres knive.
J'ai conçu un nouveau type de turbine qui transforme ces contraintes en énergie supplémentaire. J'ai fait un petit site de présentation du projet
http://cyberquebec.ca/normandajc/
Le mathématicien Betz a basé sa théorie sur l'énergie cinétique du vent et en choisissant correctement les paramères, il est possible de récupérer 60% de l'énergie du vent. L'énergie restante ( 40%) restante n'est pas disparue mais c'est de l'énergie potentielle. Pourquoi ne pas transformer cette énergie potentielle en énergie cinétique?
Billede
0 x

Avatar de l'Utilisateur
simplino
Jeg forstår økonomi
Jeg forstår økonomi
stillinger: 143
registrering: 22/11/15, 18:28

Besked non lutakket være simplino » 04/12/15, 14:55

normandajc a écrit :Hej,

store vindmøller skal bremses eller standses, når vinden bliver for stærk. Ikke fordi de producerer for meget, men fordi de er under enorm stress, der kan bryde deres knive.
J'ai conçu un nouveau type de turbine qui transforme ces contraintes en énergie supplémentaire. J'ai fait un petit site de présentation du projet
http://cyberquebec.ca/normandajc/
Le mathématicien Betz a basé sa théorie sur l'énergie cinétique du vent et en choisissant correctement les paramères, il est possible de récupérer 60% de l'énergie du vent. L'énergie restante ( 40%) restante n'est pas disparue mais c'est de l'énergie potentielle. Pourquoi ne pas transformer cette énergie potentielle en énergie cinétique?
Billede


Petit problème car ces explications ont une erreur, Bernoulli seul n'explique pas la portance d'une aile, car en flux laminaire sans tourbillons il n'y a pas de portance ( ce qui fait qu'on coule dans la boue ou des sables mouvants en bougeant sans jamais avoir de portance , la pression dessus diminue sur une surface plus grande ce qui donne une force de dessus égale et opposée à celle de dessous, car Bernoulli n'est que la conservation de l'énergie, et donc sans mettre de l'énergie dans des tourbillons, il n'y a pas de portance ).
Ce qui fait la portance c'est le décollement des filets d'air en approchant du bout d'aile, qui donne des tourbillons et de la portance !!
La portance est un effet cinétique qui donne des tourbillons.
https://en.wikipedia.org/wiki/Lift_%28force%29
IL y a plein d'erreurs sur internet, vu la complexité, même sur wikipedia en Français !
Essayez d'avoir une portance avec une aile dans la confiture visqueuse où Bernoulli est valable aussi !!

Enfin sa portance active bizarre n'est pas du tout expliquée, car la thèse est inaccessible !!

L'investisseur est pris pour un gogo ignare !!!!!
0 x
Avatar de l'Utilisateur
Gaston
Ekspert økolog
Ekspert økolog
stillinger: 1773
registrering: 04/10/10, 11:37
x 58

Besked non lutakket være Gaston » 04/12/15, 15:14

normandajc a écrit :Le mathématicien Betz a basé sa théorie sur l'énergie cinétique du vent et en choisissant correctement les paramères, il est possible de récupérer 60% de l'énergie du vent.
Ce qu'exprime la formule de Betz, c'est que l'air doit continuer à circuler après avoir traversé l'éolienne (si l'air s'arrête, il n'y a plus de vent) et donc qu'il faut que l'air conserve une partie de l'énergie initiale pour continuer son mouvement sans ralentir le flux.
C'est totalement indépendant de la forme ou du système de récupération de l'énergie qu'on peut utiliser.

normandajc a écrit :L'énergie restante ( 40%) restante n'est pas disparue mais c'est de l'énergie potentielle. Pourquoi ne pas transformer cette énergie potentielle en énergie cinétique?
Elle est déjà sous forme d'énergie cinétique ... dans la vitesse de l'air qui s'en va...
0 x
normandajc
Jeg lærer økonomi
Jeg lærer økonomi
stillinger: 10
registrering: 27/07/15, 07:40
Kontakt :

Besked non lutakket være normandajc » 04/12/15, 15:53

Hej,

Je suis d'accord, mais l'avantage d'utiliser Bernouilli permet de présenter de façon simple le concept. Il y a effectivement une discontinuité des lignes de courants au niveau des rotors de la turbine.
La thèse n'est pas divulguable. Les études ont été faite avec Fluent et des maillages tournants et oscillants
Pour ma part, j'ai fait des études d'écoulements avec OpenFoam avec des maillages tournants.
sur ce document suivant , vous avez un exemple sur la première page et on voit bien les décollements.

https://www.econologie.info/share/partag ... QFu9Ca.pdf
0 x
Avatar de l'Utilisateur
simplino
Jeg forstår økonomi
Jeg forstår økonomi
stillinger: 143
registrering: 22/11/15, 18:28

Besked non lutakket være simplino » 06/12/15, 13:32

Hej,
Avec votre pdf
https://www.econologie.info/share/partag ... QFu9Ca.pdf
le principe devient très intéressant et bien plus clair, en cherchant à faire travailler les grandes forces inactives vers l'axe de rotation par des mouvements axiaux bien choisis, des bielles et des engrenages !!

Il serait utile d'expliquer pourquoi la limite de Betz peut être dépassée de façon claire et convaincante dans les démonstrations,
https://fr.wikipedia.org/wiki/Limite_de_Betz
http://eolienne.f4jr.org/demonstration_limite_betz
car cette limite est très générale en considérant l'énergie cinétique du vent qui diminue entre avant et après sous forme de variation de pression et donc de force sur l'éolienne que reçoit l'éolienne et la variation d'impulsion en diminuant la vitesse, qui ne peut pas être annulée sans diminuer le rendement.

Il serait bon pour être clair de comparer avec ce genre de turbine connue et fonctionnelle où la limite de Betz ne s'applique pas avec quasi arrêt complet du fluide :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Turbine_Pelton
https://fr.wikipedia.org/wiki/Turbine_Francis

En principe on devrait pouvoir réaliser pareil avec arrêt complet de l'air au lieu de l'eau dans des éoliennes complexes, plus difficile car l'air n'est pas incompressible comme l'eau ???

A priori on pourrait concevoir un grand nombre de types d'éoliennes complexes dépassant la limite de Betz qui ralentissent beaucoup plus l'air ?

Dans votre méthode avec pales mobiles qui récupèrent de l'énergie de forces inutilisées, on pourrait aussi récupérer l'énergie des forces de déformation des pales souples des grandes éoliennes conventionnelles et fonctionnelles, sans totalement changer leur conception au lieu de le faire sur une éolienne Darrieus en général moins efficace ????
0 x

Avatar de l'Utilisateur
Gaston
Ekspert økolog
Ekspert økolog
stillinger: 1773
registrering: 04/10/10, 11:37
x 58

Besked non lutakket være Gaston » 07/12/15, 11:09

simplino skrev:Il serait utile d'expliquer pourquoi la limite de Betz peut être dépassée de façon claire et convaincante dans les démonstrations,
En fait, je ne crois pas que normandjac prétende dépasser cette limite, seulement s'en approcher un peu plus (mais ce serait bien d'être clair sur le sujet) :?:


simplino skrev:En principe on devrait pouvoir réaliser pareil avec arrêt complet de l'air au lieu de l'eau dans des éoliennes complexes, plus difficile car l'air n'est pas incompressible comme l'eau ???
On peut se permettre d'arrêter l'eau parce qu'elle s'évacue ensuite naturellement par gravité.
Si on arrête l'air au niveau de l'éolienne, quelle force va permettre de l'évacuer :?:
0 x
Avatar de l'Utilisateur
simplino
Jeg forstår økonomi
Jeg forstår økonomi
stillinger: 143
registrering: 22/11/15, 18:28

Besked non lutakket være simplino » 07/12/15, 13:21

Gaston skrev:
simplino skrev:Il serait utile d'expliquer pourquoi la limite de Betz peut être dépassée de façon claire et convaincante dans les démonstrations,
En fait, je ne crois pas que normandjac prétende dépasser cette limite, seulement s'en approcher un peu plus (mais ce serait bien d'être clair sur le sujet) :?:


simplino skrev:En principe on devrait pouvoir réaliser pareil avec arrêt complet de l'air au lieu de l'eau dans des éoliennes complexes, plus difficile car l'air n'est pas incompressible comme l'eau ???
On peut se permettre d'arrêter l'eau parce qu'elle s'évacue ensuite naturellement par gravité.
Si on arrête l'air au niveau de l'éolienne, quelle force va permettre de l'évacuer :?:


Hej,
dans
https://www.econologie.info/share/partag ... QFu9Ca.pdf
il dessine une figure avec Cp qui dépasse CpBetz !!

Donc sa simulation prétend y parvenir !!


Enfin l'air presque stoppé peut partir lentement dans une très grande section de tuyère 10 fois celle d'entrée, un peu comme la turbine qui voit l'eau stoppée aussi s'accumuler, comme dans les embouteillages on doit élargir pour stocker les voitures ou gens ralentis à écouler ?
Ecouler par gravité cette eau représente une perte d'énergie gravitationnelle de fait oubliée.

Même des éoliennes à tourbillons placées après la première peuvent récupérer de l'énergie et augmenter le rendement au delà de Betz.


La dérivation de la limite de Betz a le problème d'une surface unique S de l'éolienne; alors que cette surface des lignes de flux grandit comme le ralentissement du courant, et donc plusieurs éoliennes derrière, de plus grandes surfaces, peuvent récupérer plus d'énergie dépassant la limite de Betz, en théorie, car les tourbillons rendent cela très très difficile en réalité.

Une turbine réalise cela mieux.

Med venlig hilsen.
0 x
Avatar de l'Utilisateur
Gaston
Ekspert økolog
Ekspert økolog
stillinger: 1773
registrering: 04/10/10, 11:37
x 58

Besked non lutakket være Gaston » 07/12/15, 15:50

simplino skrev:il dessine une figure avec Cp qui dépasse CpBetz !!
Sure. :?

simplino skrev:Enfin l'air presque stoppé peut partir lentement dans une très grande section de tuyère 10 fois celle d'entrée, un peu comme la turbine qui voit l'eau stoppée aussi s'accumuler, comme dans les embouteillages on doit élargir pour stocker les voitures ou gens ralentis à écouler ?
Justement, la formule de Betz calcule pour quelle section (et donc vitesse) de l'air en sortie on récupère le maximum de l'énergie entrante.

Si v1 est la vitesse de l'air avant l'éolienne et v2 la vitesse après, la puissance de l'éolienne est proportionnelle à (v1²-v2²)*(v1+v2).

Si on augmente v2, on augmente le second terme au détriment du premier, si on diminue v2, on diminue le second terme en augmentant le premier.

On obtient le maximum pour v2=v1 / 3 , soit lorsque la surface de sortie est le triple de la surface d'entrée.

simplino skrev:Même des éoliennes à tourbillons placées après la première peuvent récupérer de l'énergie et augmenter le rendement au delà de Betz.
Oui, en théorie chacune peut récupérer presque 60% de l'énergie restante.

Idéalement, la première récupère 60% de l'énergie totale, la seconde 24%, la troisième 9,6% la quatrième 3,8%...


simplino skrev:La dérivation de la limite de Betz a le problème d'une surface unique S de l'éolienne.
La formule est valable pour une éolienne.
Dans le cas de plusieurs éoliennes les unes derrières les autres, on peut appliquer la formule à chaque éolienne (en tenant compte de la diminution de vitesse - ou d'énergie - provoquée par la première éolienne).
0 x
Avatar de l'Utilisateur
simplino
Jeg forstår økonomi
Jeg forstår økonomi
stillinger: 143
registrering: 22/11/15, 18:28

Besked non lutakket være simplino » 07/12/15, 16:36

Lorsqu'on regarde la dérivation de la formule de Betz on constate que la vitesse juste avant et juste après est prise comme la même v avec la même surface S en entrée comme en sortie immédiate :
"On applique le théorème de Bernoulli deux fois, d'une part entre l'amont et le point juste avant, d'autre part le point juste après et l'aval " sous entendu avec v inchangé et une surface S unique très fine comme les équations le montrent :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Limite_de_Betz

si l'éolienne est complexe de forte épaisseur en ne respectant pas cette hypothèse, alors avec Vjuste avant plus grand que Vjuste après, et pareil inversé pour les surfaces Savant et Saprès, il n'existe plus de limite de Betz, très visible avec des éoliennes en série les unes après les autres !!!

Conceptuellement pour moi les hypothèses un peu cachées sont essentielles, car en les violant on améliore fortement !!

Une éolienne réelle est très complexe avec des tourbillons, qui détruisent les lignes de flux simples pour Bernouilli et donc de fait la surface Savant avec vavant avec des lignes de flux vérifiant Bernouilli, n'est pas la même après pour la surface Saprès avec vaprès vérifiant à peu près Bernouilli, car entre, dans l'éolienne les tourbillons chaotiques font des noeuds avec les lignes de flux .
Cette raison explique qu'il est concevable de dépasser la limite de Betz avec des structures complexes avec mouvements radiaux ou autres, pour récupérer plus d'énergie.

Sans tourbillons et effets cinétiques inertiels prépondérants qui violent Bernouilli en certains points ou lignes, il n'y a pas d'éoliennes ni d'avions qui marchent, car pas de portance !!

Je cherche juste à bien comprendre.
0 x
Avatar de l'Utilisateur
Gaston
Ekspert økolog
Ekspert økolog
stillinger: 1773
registrering: 04/10/10, 11:37
x 58

Besked non lutakket være Gaston » 07/12/15, 17:06

simplino skrev:Conceptuellement pour moi les hypothèses un peu cachées sont essentielles, car en les violant on améliore fortement !!
Eller ej ...

simplino skrev:Je cherche juste à bien comprendre.
Le mieux serait de laisser normandajc nous expliquer (mais malheureusement son calcul n'étant pas divulguable, on ne saura pas :| ) ...

Je me méfie aussi des résultats des calculs numériques lorsque les logiciels sont utilisés en dehors des conditions pour lesquelles ils sont qualifiés (certains ont ainsi "démontré" la réalité de machines mécaniques à mouvement perpétuel).

Jusqu'à maintenant, tous ceux qui ont essayé de transgresser un résultat aussi général que celui de Betz se sont cassé les dents.
Certains au contraire ont montré qu'avec des hypothèses plus réalistes, la limite de Betz était en fait trop optimiste : Mrgreen:
0 x


 


  • Lignende emner
    Svar
    Udsigter
    Sidste indlæg

Tilbage til "Hydraulik, vindmøller, geotermisk energi, marine energier, biogas ..."

Hvem er online?

Brugere der læser dette forum: Ingen registrerede brugere og 1

Populære søgninger